AEGE - Le réseau d'experts en intelligence économique

Actualité

Vue 74 fois
03 juillet 2015

Interview de la nouvelle présidente de l'association des femmes chefs d'entreprise du Maroc (AFEM) Asmâa Morine Azzouzi (??MSIE23?)

Asmâa Morine Azzouzi (??MSIE23?)

CEO CAIS Consulting

Présidente de l'AFEM (association des femmes entrepreneures du Maroc)

 

• Qu’est-ce qui vous a motivé à faire l’EGE? Trois mots caractérisant votre passage à l’EGE

Dans un contexte de globalisation de l’économie, parler de guerre économique est pile dans le sujet. Acquérir les clés de décryptage, comprendre l’invisible et surtout au moment opportun, savoir comment réagir en mettant un maximum de chances de son côté, voilà ce que je suis venue chercher à l’EGE.

Pouvez-vous nous expliquer votre parcours professionnel, vos choix?

Je suis une entrepreneure dans l’âme. Dès ma dernière année d’école de commerce, j’ai créé une entreprise avec des camarades, on s’y est fait les dents et on s’est confronté à la dure réalité économique. Depuis le virus ne m’a jamais quitté, et j’ai entrepris plus tard dans le développement commercial proposé à une clientèle de niche.

J’ai par la suite tout naturellement évolué vers le conseil global en investissement. J’ai eu à accompagner des entreprises de tailles et de domaines divers. Cela va de la petite entreprise qui veut s’ouvrir à l’international et notamment en Afrique et qui commence par le Maroc jusqu’à l’entreprise du CAC 40 qui a obtenu un gros marché de l’Etat marocain et qui désire être accompagnée sur place en passant par l’entreprise européenne désirant co-localiser dans un marché qui affiche des coûts de facteurs de production relativement bas et une infrastructure qui commence a être reconnue comme étant solide.

 

• Pratiquez-vous l’intelligence économique aujourd’hui dans vos fonctions? Mettez-vous en pratique les compétences et méthodes apprises à l’EGE?

Depuis que j’ai eu la chance de bénéficier de cette formation inédite et unique en son genre, je me rends compte que je pratiquais l’intelligence économique spontanément mais de façon très brouillonne c’est pour cela que prendre le temps de me former ici malgré mes obligations professionnelles extrêmement prenantes est pour moi un pur plaisir.

Car cette formation me fait gagner un temps précieux, puisque je commence à sentir d’une manière assez insidieuse que ma façon d’agir est en train d’évoluer vers plus d’efficacité car dorénavant j’ai la capacité de VOIR et de SENTIR des choses auxquelles il m’arrivait de passer à côté. C’est comme si je voyais un film en 3D sans lunettes et à l’EGE, on m’a fourni les lunettes. Je trouve que c’est une métaphore qui est réelle pour beaucoup d’entre nous.

• Utilisez-vous et interagissez-vous avec le réseau AEGE dans le cadre de vos fonctions? Et en dehors? Le réseau vous est-il utile?

Malheureusement pas encore, je suis en contact uniquement avec mon groupe et quelques anciens. Mais je compte bien m’y atteler.

• Quels conseils donneriez-vous à des futurs étudiants de l’EGE? A des étudiants actuels? A d’autres anciens?

Je ne pense pas que je sois habilitée à donner des conseils mais tout ce que je peux faire c’est d’encourager toute personne ayant fait un bout de chemin dans le monde professionnel et qui se sent capable d’accepter de remettre en question certaines certitudes, de prendre le temps de faire cette formation. La suite de leur carrière prendra forcément une tournure favorable et une valeur ajoutée certaine.

 

• Que souhaiteriez-vous voir à l’AEGE pour améliorer le réseau d’anciens ?

J’aimerais bien recevoir des infos courtes et pertinentes sur les anciens une fois par semaine sans que je sois obligée d’aller sur le site.

Merci à Asmaa d'avoir répondu à nos questions.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Autres Actualités