AEGE - Le réseau d'experts en intelligence économique
Vue 3979 fois
29 juillet 2019

L' École de Guerre Économique au Maroc

L’École de Guerre Économique ouvre ses portes au Maroc

 Ali Moutaïb, ancien de l’École de Guerre Économique de la promotion SIE 16 devient directeur de programme de la première antenne internationale de l’EGE à Rabat.

Le Master exécutif à destination des professionnels marocains fera sa première rentrée en décembre 2019. Le programme de la formation, validé par le Directeur de l’Ecole de Guerre Économique, Christian Harbulot reprend les enseignements proposés dans les locaux de Paris. L’idée est d’enseigner les méthodes et les grilles de lecture de l’EGE, adaptés au marché marocain et in fine au continent africain.

 

La création de cette antenne est un projet qui tient à cœur aux nombreux anciens étudiants marocains qui représentent le plus grand contingent étranger de l’école. Le dynamisme marocain à l’égard de l’intelligence économique est un fait. Depuis quatre ans, le Club Maroc de l’école rassemble les membres de la communauté des anciens ainsi que les cadres marocains intéressés par le sujet. Dans ce sens, le Maroc a accueilli les Assises Africaines de l’Intelligence Économique, il y a deux ans.

De nombreux professionnels se sont destinés à l’étude des enjeux du marché marocain et africain sous le prisme de l’IE afin d’adapter leurs stratégies aux réalités locales et internationales.

 

Cette formation en un an permettra aux décideurs marocains d’affronter les défis de la mondialisation, gagner en autonomie et en compétitivité. Les méthodes enseignées donneront les clés afin d’identifier et de protéger les données stratégiques et de pérenniser un positionnement grâce à une compréhension des logiques d’influence, entre autres. Trois jours par mois, les futurs spécialistes de l’IE approfondiront les thématiques de guerre économique, de rapport de force afin de proposer des solutions innovantes pour les nouveaux enjeux matériels et immatériels


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.